18 juillet 2017

Enez

« Quand tu la regardes, tu ne t’en rends pas compte : le bruit qu’elle fait. Mais dans le noir… Toute cette infinitude n’est plus que fracas, muraille de sons, hurlement lancinant et aveugle. Tu ne l’éteins pas, la mer, quand elle brûle dans la nuit. »

Alessandro Baricco (Ocean mer)

Enez, c’est Clément aux bourrasques, Benjamin aux lames, Olivier aux rochers, Romain aux nuages. C’est un quartetacoustique qui embarque sur un navire plein de sel, et invite l’auditeur à écouter la houle, à entendre des paysages qui n’existent plus qu’en rêve. C’est une cuisine des timbres et des genres, qui s’imagine chanson des embruns.

« Il pleut sur la mer et ça nous ressemble
De l’eau dans de l’eau, c’est nous tout craché »

Allain Leprest (Il pleut sur la mer)

Vainqueurs du tremplin Jazz or jazz d’Orléans en avril 2017, Enez nous promet un bel avenir iodé.