6 juillet 2017

Robin Foster

© Scott Davis

Dans les volutes tantôt subtiles tantôt puissantes où ondoie la musique de Robin Foster, auteur-compositeur multi-instrumentiste anglais, des influences se distinguent par petites touches : Talk Talk, Sigur Ros, New Order ou The Smiths.

Mais d’autres inspirations nourrissent aussi le « post-rock cinématique » du britannique : les images de Michael Mann, Ridley Scott et David Lynch ; les musiques d’Ennio Morricone aussi. Le cinéma et la télévision occupent une place de choix dans la B.O. personnelle de Robin Foster, on en trouve naturellement la marque dans ses musiques. Logique, donc, qu’on retrouve ses compositions au générique de nombreuses séries françaises et US, et dans un certain nombre de publicités.

Après les albums Life Is Elsewhere en 2008, et Where Do We Go From Here ? fin 2011, qui annonce le début de sa collaboration avec Dave Pen (Archive, Birdpen) et Ndidi O, Robin Foster, inspiré par la beauté naturelle et la solitude de la presqu’île de Crozon, a voulu rendre hommage, dans son troisième album, à cet endroit, où il habite, et ses habitants. C’est ainsi que PenInsular vit le jour en 2013.

Suite a plusieurs tournées avec le groupe Archive, Dave Pen chanteur du groupe et Robin décidèrent de former le duo « We Are Bodies » dont l’album est sorti en Mars 2015 en Europe sur le label allemand Membran/Sony.

Prolifique, Robin Foster a dans le même temps composé et enregistré son 4ème album, Empyrean, dans son studio à Camaret.